Animation des territoires

Depuis 2004, ResAdo évolue : très centré au départ sur le suivi des jeunes, le réseau est aussi un espace de rencontres et de connaissances proposé aux professionnels.

Départemental

Le réseau participe au développement sur le territoire de l’accès aux soins des jeunes. En 2015, l’équipe de coordination s’est associée à la DT-ARS dans le contrat local de santé, a rencontré des équipes au dispositif innovant pouvant répondre aux besoins de la population du réseau, et a revisité son cadre légal.

Participation aux groupes de travail initiés par le DT-ARS sur la santé des jeunes.

La DT-ARS a pour mission de réfléchir sur la santé des jeunes de Tarn et Garonne. Le réseau constitue un observatoire de qualité pour participer au côté des différents acteurs à cette réflexion. L’objectif est de promouvoir la santé auprès du public jeune.

Remobilisation et réaffirmation de l’engagement du réseau par la signature des nouveaux textes réglementaires.

Ce travail a été l’occasion de reprendre cette question avec chacune des institutions signataires venant ainsi réaffirmer leur engagement dans le réseau.

Rédaction d’une convention cadre avec l’Education Nationale.

Cette convention a été signée au mois de septembre 2015. Cette modalité de contractualisation avec les partenaires pourrait faire expérience et s’étendre à d’autres institutions.

Rencontre d’un regroupement de professionnels exerçant en faveur de l’autisme.

Le réseau a prospecté les ressources existant sur le territoire. Une rencontre a ainsi été organisée avec les professionnels de Bille en TED.

Les deux équipes soutiennent le même constat, à savoir la difficulté de ces familles à organiser comme elles le souhaitent le dispositif de soins pour leur enfant : choix de prises en charge libérales, manque de médecins pouvant coordonner ces soins, nécessité d’une référence médicale, réaffirmée par des partenaires comme la MDPH.

Rencontre de l’équipe de psychiatrie adulte à l’initiative d’un dispositif de prises en charge précoces des psychoses émergentes (jeunes de 15 à 25 ans).

Dans un souci de prises en charge précoces des psychoses chroniques de l’adulte, le pôle de psychiatrie adulte a mis en place un dispositif à moyens constants, basé sur une nouvelle organisation du travail. L'objectif est d’assurer une grande réactivité après le repérage de signes de psychose.

Le porteur principal de ce projet est le Pôle de psychiatrie adulte, appuyé par le Service de Psychiatrie Infanto-Juvénile. 

Des liens ont été établis entre RésAdo et ce nouveau dispositif. RésAdo assure notamment une partie de la diffusion de ce dispositif auprès des partenaires.

Présentation du dispositif RésAdo aux étudiants/stagiaires en formation

Le travail de réseau et la clinique indirecte font partis de pratiques innovantes qui sont parfois présentés en formation mais rarement expérimentés par les étudiants. 

RésAdo propose un terrain de stage notamment aux étudiants en Master II de psychologie (où intervient l’équipe de coordination). 

Liens vers les textes de la convention, charte, règlement intérieur à venir

Régional

La mission régionale, amorcée en 2012, a été poursuivie à partir des contacts et engagements déjà pris.

ResAdo crée en 2004 rayonne au-delà du territoire et fait expérience auprès des départements limitrophes qui souhaite créer un réseau Adolescents ou une modalité équivalente. Plusieurs contacts ont été pris notamment avec le Gers (Conseil Départemental) en 2014, l’Aveyron (DT- ARS) en 2015 pour témoigner de cette expérience de travail en réseau et de sa modélisation administrative. Des premiers contacts ont été également pris avec le Lot (DT-ARS). Cette mission régionale est menée de concert avec le RAP31, réseau adolescents de Haute-Garonne.

Présentation de Resado82 a des formations universitaires et groupes de réflexion des professionnels.

Comme chaque année, nous participons au Diplôme Universitaire « adolescence : pathologies et soins psychiques », du Pr Raynaud du CHU de Toulouse ; au Master II de psychologie clinique de la faculté du Mirail.

Le médecin de la coordination a intégré l’ASPIM (association des Secteurs de Psychiatrie Infanto-Juvénile de Midi-Pyrénées) afin de soutenir l’action synergique entre secteurs infanto-juvénile et réseaux de santé Jeunes (partages d’expériences, évocation des points forts et des points faibles des articulations entre secteurs et réseaux, …).

● La Grande Région :

Depuis janvier 2016, l’ensemble du territoire national est organisé en Grande Région. Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon, forment un seul territoire régional (Occitanie) qui compte 6 réseaux de santé pour adolescents en situation complexe. 

PhilAdo (Montpellier), Resado (Béziers), Resagard (Nimes), Reso Ado 66 (Perpignan), RAP31 (Toulouse), RESADO82 (Montauban).

L’objectif est de pouvoir se connaitre, et réfléchir sur nos pratiques. A terme, les réseaux de santé souhaitent construire des outils communs, et porter une réflexion commune auprès de nos services de tutelles.

National

Le 26 et 27 mars 2015, les 1ères rencontres des réseaux santé jeunes se sont tenues à Toulouse.

Ces journées émergent d’une réflexion de Mr Gontran, psychologue-psychanalyste, ancien superviseur de Resagard2 qui a souhaité associer ResAdo 82 et le RAP 31. L’objectif est de pouvoir partager avec les différentes équipes de coordination des réseaux adolescents existant en France, l’expérience du travail à plusieurs, articulé autour de la clinique.

Ces premières rencontres sont issues d’un travail construit en plusieurs étapes : recensement de l’ensemble des réseaux adolescents formels ou informels existants en France (l’ARS a contribué à ce travail grâce au répertoire des réseaux qui nous a été transmis), choix des intervenants (volonté de pouvoir offrir aux participants une vision européenne 3 et différente du travail à plusieurs), choix du lieu de l’intervention (Toulouse nous est apparue comme la ville la plus facile d’accès et offrant de nombreuses possibilités).

Des retours très positifs nous ont été faits par les différentes équipes de coordination présentes qui soulignent l’intérêt de ce type de rencontre. Nous souhaitons ainsi pouvoir installer à l’échelon national des rencontres régulières avec les équipes de coordination des réseaux adolescents tous les deux ans. La prochaine rencontre se déroulera le 16 et 17 novembre 2017.